• 1 - Titre : Colette Waidmann (1895-1973)
  • 2 - Légende : Colette Waidmann (1895-1973), fille du peintre Pierre Waidmann (1860-1937), âgée de 19 ans, infirmière à l'hôpital de Remiremont (Vosges) en 1914. A remarquer la croix, signe distinctif de l'Union des femmes de France (U.F.F.). Dès le début du conflit, Colette Waidmann s'engage comme infirmière volontaire au même titre que sa mère, Clémentine Waidmann (1866-1914) qui décédera des suites d'une infection, le 27 décembre 1914.
  • 3 - Cote : FLPH7-56
  • 4 - Commune : Remiremont
  • 5 - Département : Vosges
  • 6 - Pays : France
  • 7 - Date : 1914
  • 8 - Période : 1914-1918
  • 9 - Auteur : Waidmann, Pierre
  • 10 - Déposant : Coll. Musée municipal Charles Friry (Remiremont)
  • 11 - Ayant-droit : Musée municipal Charles Friry (Remiremont)
  • 12 - Copyright : Coll. Musée municipal Charles Friry (Remiremont)-Centre Image Lorraine
  • 13 - Mots-clés : Femmes, Guerre mondiale (1914-1918), Guerre mondiale (1914-1918) - Aspect médical, Guerre mondiale (1914-1918) - Femmes, Guerre mondiale (1914-1918) - Aspect sanitaire, Guerre mondiale (1914-1918) - Secours aux malades et blessés, Guerre mondiale (1914-1918) - France - Remiremont (Vosges), Remiremont (Vosges), Infirmières, Hôpitaux - France - Remiremont (Vosges),
  • 14 - Thèmes : Vie des civils,
  • 15 - Catégorie technique : Photogr. nég.
  • 16 - Type de document : Plaque de verre
  • 17 - Procédé : Gélatino-bromure d'argent
  • 18 - Format : 13 x 18 cm
  • 19 - Couleur : n. et b.
  • 20 - Lieu de publication : [S.l.]
  • 21 - Nom de l'éditeur : [s.n.]
  • 22 - Collection Editoriale :
  • 23 - Edition - Tirage :
  • 24 - Notes :
  • 25 - Modalité de transaction : Dépôt
  • 26 - Lieu de conservation : Fonds numérisés
  • 27 - Historique de la collection : Le fonds photographique du peintre paysagiste et aquarelliste, Pierre Waidmann (1860-1937) a été acquis par M. Gérard Louis et déposé au Centre Image Lorraine en 2001. Riche de près de 1 500 plaques de verre de différents formats portant sur diverses thématiques (voyages en France ou à l'étranger, portraits, paysages, métiers...), une partie de ce fonds comporte quelques clichés sur la Première Guerre mondiale. Dès la mobilisation, Pierre Waidmann, âgé de 54 ans, se retrouve à Remiremont (Vosges), sa ville natale dans laquelle il y séjourna régulièrement. La ville de Remiremont qui lui rend hommage à l'occasion d'une exposition en 2015, rappelle sa situation lors du conflit : " Au cours du conflit, il représente plusieurs villes bombardées telle Gerbéviller (Meurthe-et-Moselle). Son épouse Clémentine meurt en décembre 1914 d'une gangrène alors qu'elle est infirmière volontaire à l'Hôpital auxiliaire de Remiremont où elle soigne les blessés de guerre. Pierre Waidmann est brancardier dans ce même hôpital et leur fille Colette, infirmière volontaire. La Ville de Remiremont commande à l'artiste deux modèles de billets de nécessité en 1916 (un franc et cinquante centimes) qu'elle édite. A la fin de la guerre, il retourne à Neuilly-sur-Seine ". Un peu plus d'une cinquantaine de plaques de verre (clichés connus) porte sur la Grande Guerre. Elles montrent des paysages de destructions à l'arrière-front et notamment dans le secteur de Gerbéviller (églises, maisons, bâtiments civils, moulins...), l'action des infirmières de l'Hôpital auxiliaire de Remiremont au service des soldats blessés, mais aussi des prisonniers de guerre allemands, des passages de troupes françaises, des tombes militaires... Certains clichés ont inspiré l'artiste à l'image des ruines d'un moulin de Gerbéviller que l'on retrouve dans un dessin au crayon daté de juillet 1915. Pierre Waidmann sera très affecté par la mort subite de son épouse. Il perd également son père en 1916. En novembre 2016, le Musée municipal Charles Friry (Remiremont) fait l'acquisition de l'intégralité du fonds de l'artiste.